Politique d'utilisation des Cookies
Nous utilisons des cookies propriétaires et tiers pour vous offrir un meilleur service et une navigation plus agréable. Si vous continuez à naviguer sur notre site, nous comprenons que vous acceptez notre Politique d'utilisation des Cookies
BLOG DE MONTAGNE | TEST | 23 Décembre 2014

Test du sac à dos pour les courses de montagne Trail Vest Light de la marque Camp

Un mélange entre sac à dos et gilet de trail running, qui fonctionne très bien dans la plus grande partie des situations

Ce nouveau produit, le Trail Vest Light de l'excellente marque italienne Camp, est en fait un mélange entre sac à dos et gilet de trail running, qui fonctionne très bien dans la plupart des situations.

L'un des principaux problèmes du matériel de trail running et de courses en montagne est que ces produits ont été spécialement conçus pour la compétition, avec les avantages et les inconvénients que cela peut offrir. D'un côté, les nombreux avantages sont évidents : grande technicité, excellente performance et bon rendement. Le principal inconvéniant est que le confort et la fonctionnalité sont souvent sacrifiés au détriment de la légèreté et de la perforamance.

L'exemple le plus clair de produits spécifiquement conçus pour la compétition, se trouve dans les sacs à dos de Trail Running. Pour éviter de déranger et de gêner le sportif pendant la course, ces sacs à dos sont conçus en forme de gilet, ce que n'importe quel professionnel ou amateur de trail running appréciera sans doute lors d'une épreuve.

Par contre, il est certain que la plupart des utilisateurs souffriront en plus du manque de confort lors de leurs sorties et entraînements en montagne, du prix élevés de ces produits spécifiques pour le trail, en comparaison avec les bénéfices qu'ils obtiendront.

Cette fois-ci, nous avons testé le sac à dos Trail Vest Light de la marque italienne Camp. Il s'agit d'un sac très léger, conçu pour être performant, mais au moment de choisir le design, la marque a opté pour une combinaison entre sac à dos et gilet. Un produit moins radical, moins ajusté et serré, mais beaucoup plus confortable.

Certains d'entre nous l'avons testée en compétition avec d'excellents résultats. D'ailleurs, plus l'épreuve était longue, mieux l'on profitait de ses points forts, notamment la capacité et le confort accru au fil du temps et des kilomètres. Cependant, ce sac à dos/gilet est bien destiné aux coureurs populaires et amateurs, qui profitent des courses en montagne et des entraînements d'une façon plus tranquille et conviviale.

Pour effectuer ce test, nous avons choisi quelqu'un avec un profil très spécial, représentant les coureurs amateurs mais passionnés depuis des années: Tomás Tomás, âgé de 70 ans, qui de manière habituelle courre en montagne et pratique l'alpinisme. Il s'agit du père de l'un de nos collègues travaillant chez Barrabes depuis des années, avec qui il partage sa passion et ses connaissances sur le monde de la montagne. Pendant sa longue et intense vie sportive, Tomás a aussi pratiqué l'alpinisme, le ski, le trail running et le duathlon en compétition.

Sa passion pour la montagne n'a pas diminué avec l'âge, d'ailleurs elle continue intacte et sa participation au Marathon de l'Aneto en est la preuve. Son expérience en montagne lui permet d'apprécier certains petits détails, que d'autres coureurs plus jeunes ou inexpérimentés pourraient ignorer et qui en même temps pourraient être le secret de l'équilibre entre performance et plaisir.

Test Trail Vest Light de Camp

« Celui-ci est le deuxième sac à dos type gilet que j'utilise pour mes sorties habituelles en montagne, pour aller courir ou faire de longues randonnées. L'autre était très efficicace et utile, mais excessivement ajusté au corps, ce qui en fin de compte le rendait incommode. Cet ancien modèle correspondant bien à ceux qui recherchent un meilleur chrono, voire une place sur le podium d'une course de trail, mais ce n'est pas ce que je voulais, car au bout d'un moment, le sac me gênait au lieu de m'aider et cela pouvait affecter mon rendement et surtout, mon plaisir d'être en montagne.

La première fois que j'ai enfilé le sac à dos/gilet Trail Vest Light, de la marque Camp, j'ai tout de suite senti que le faible ajustement latéral me permettait d'être plus à l'aise que dans le sac à dos précédent, je n'avais plus cette sensation d'oppression au niveau du torse, puisque maintenant l'ajustement était plutôt réparti entre la poitrine et le ventre. J'ai senti que le sac à dos était plus confortable au moment-même où je l'ai mis. Mais il restait à voir comment se conduirait le système de maintien une fois en mouvement.

Il faut savoir que ce sac à dos existe en différentes tailles, donc il faut bien choisir la sienne pour un ajustement le plus correcte possible.

Charge

La première fois que j'ai pris le sac à dos dans la main, j'ai été assez étonné et surpris. La marque affirme que la capacité du sac à dos est de 10 litres, mais on a l'impression qu'il a beaucoup moins de capacité, car le dos est très ergonomique. Cependant, plus tard on se rend compte que la partie frontale du sac compte deux poches dans la ceinture, deux au niveau des bretelles, deux porte-bidons et plusieurs crochets. J'ai donc décidé de commencer à remplir tous ces espaces et en effet, on peut y mettre à l'intérieur la même quantité de choses que dans un sac à dos de 10 litres, mais ici les affaires sont vraiment sous la main.

La partie arrière compte deux compartiments : une poche indépendante dans la partie la plus proche du dos pour systèmes d'hydratation jusqu'à 3 litres, à laquelle on a accès sans enlever le sac à dos et un compartiment principal plus éloigné du corps, qui compte à la fois deux poches internes de sécurité pour les affaires importantes comme les papiers, de l'argent, etc.

De plus, ce sac à dos/gilet incorpore un ingénieux système pour charger les bâtons, qui permet de les extraire rapidement, sans s'arrêter, mais j'en parlerai plus en détail un peu plus tard.

En marche, maintien et stabilité :

La première sortie que j'ai faite avec le sac dans les collines aux alentours de chez moi, j'ai été franchement surpris en constatant que la stabilité du sac était optimale. C'est vrai que je n'ai chargé le sac à dos que très peu, mais c'est à ce moment-là où je me suis rendu compte que grâce aux nombreux crochets et poches situées à l'avant, la partie arrière du sac restait à peu près vide, mais qu'avec le système de fermeture ventral et de la poitrine, le maintien était suffisant et d'autres systèmes de maintien ou de fermeture sur les côtés n'étaient pas nécessaires. C'était comme courir sans rien dans le dos, mais avec l'eau, les barres énergétiques ou le portable à portée de main...

Le dos en mesh respire très bien et l'évacuation de l'humidité au niveau du dos est excellente.

Par contre, avec le système porte-bidons, j'ai eu du mal à m'habituer, même si d'autres personnes qui ont aussi utilisé ce sac à dos/gilet n'ont eu aucun problème avec.

J'ai beaucoup apprécié le système d'ouverture rapide qui fonctionne en tirant sur le petit levier qu'on voir sur les photos.

Le week-end suivant, j'ai fait une autre sortie avec le sac, mais cette fois-ci en montagne, ce qui m'a amené à prendre plus de choses avec moi, comme par exemple des vêtements chauds. J'ai alors découvert un autre petit problème du sac/gilet, que j'ai vite résolu :

Je ne suis pas habitué à porter de système d'hydratation, à moins que ce ne soit pour une épreuve très longue et encore moins avec ce sac-à-dos qui me permet de porter deux bidons de grande taille à l'extérieur. J'ai donc introduit une polaire, une veste imperméable, mon portefeuille et un peu de nourriture.

Une fois j'ai commencé à marcher/courir, je me suis rendu compte que le fait de ne pas porter de système d'hydratation, laisse vide le compartiment le plus proche du dos et le gilet se déséquilibre un peu, sans doute à cause du manque d'ajustement latéral. Le déséquilibre est très léger, mais ça se sent.

La solution est simple : lorsque l'on ne porte pas de système d'hydratation, il faut distribuer la charge entre les deux compartiments principaux. En tenant compte que la paroi de la poche d'hydratation est formée par le propre mesh du dos, il convient de mettre à l'intérieur de celle-ci la veste imperméable ou quelque chose de similaire, pour éviter d'abîmer ces vêtements à cause de la transpiration.

Cependant, le week-end d'après j'ai couru avec elle le Marathon de l'Aneto et c'est à ce moment-là que j'ai découvert qu'en chargeant complètement la partie extérieure, le gilet ne se déséquilibrait plus, grâce à la plus grande compression et remplissage. Disons que le problème existe si le sac à dos est à « moitié chargé ».

C'est peut-être un inconvénient qu'il faut endurer pour avoir les côtés plus libres et ouverts, et n'avoir des points d'ajustement que sur la poitrine et la ceinture. Mais la solution est facile et pour quelqu'un comme moi, ça ne pose pas de problème, vu le niveau de confort général que je reçois en échange.

Une fois le gilet correctement chargé, la stabilité est parfaite et ça fait plaisir de courir avec. Le contenu ne bouge pas, car le matériel légèrement élastique du gilet comprime la charge et le sac à dos devient stable sans oppresser.

Tomás Tomás à Benasque, avec son petit fils sur la ligne d'arrivée. Marathon de l'Aneto

Par rapport au système de charge des bâtons, celui-ci est vraiment ingénieux, mais personnellement, j'ai utilisé le plan B :

De nos jours, presque tout le monde utilise des bâtons pliables ultra-légers pendant les courses. Le gilet vient préparé de façon ingénieuse pour pouvoir les charger à l'avant du sac en horizontal, sur la partie du bas. C'est le meilleur endroit : confortable et stable, en plus de permettre de les attacher ou de les prendre très facilement, sans devoir s'arrêter.

Personnellement, je n'utilise pas souvent des bâtons et quand je le fais (une seule fois avec ce gilet), ce sont des bâtons légers de type traditionnel. Le fait de les porter en horizontal, les ferait dépasser énormément sur les côtés, mis à part l'incommodité de passer par des endroits étroits ou les dérangements que ça pourrait causer à d'autres coureurs, par exemple.

Pour éviter ceci, le sac à dos dispose d'un plan B ou système alternatif, plus traditionnel mais efficace quand même, qui peut aussi s'employer en mouvement et grâce auquel les bâtons se portent en vertical sur le côté.

Sur cette vidéo, en plus de voir la fonctionnalité de chaque partie du sac à dos, on voit aussi le premier système d'ajustement des bâtons, qui permet de les accrocher sans les plier et sans arrêter de courir, lorsque le tracé de la course offre la possibilité de courir avec ou sans bâtons, selon les différentes zones traversées.



Extras

Le gilet offre des éléments réfléchissants de sécurité à l'avant et à l'arrière, ainsi qu'un sifflet de secours.

Conclusions

Avantages :

- Grande charge pour le type de sac à dos/gilet duquel il s'agit. Modèle au design intelligent, bien conçu et très utile pour l'utilisation pendant des courses longues ou des sorties en montagne, sans oublier les éléments de sécurité à la maison.
- Très confortable.
- Très ergonomique : bonne charge à l'avant.
- Système d'accroche des bâtons qui permet de continuer à courir. La plus grande partie du temps, tant lors de sorties en montagne que de courses ou d'épreuves en pleine nature, il ne sera pas nécessaire d'enlever le gilet.
- Très légère pour sa taille, seulement 310g. Répartition stable du propre poids du sac à dos.
- Très bon rapport qualité-prix.

Inconvénients :

- Dans mon cas, le système porte-bidons, me semble très incommode, je ne m'habitue pas à lui.
- Si on ne porte pas de système d'hydratation, le gilet se déséquilibre, mais la solution passe par une meilleure distribution de la charge. Il faut juste prendre en compte que la paroi de la poche d'hydratation est fabriquée en mesh, donc les affaires introduites dans cette poche-là devraient être protégées face à la transpiration.
- Je ne l'ai pas utilisée pendant un jour de pluie, mais j'ai fait un test à la maison et je pense que s'il pleut, il faudrait mettre les affaires à l'intérieur de sacs plastique ou étanches.

Derniers articles

Commentaires

Pour introduire un commentaire, vous devez vous identifier sur Barrabes.com. Cliquez ici pour vous identifier.
Il n´y a pas de commentaires sur cet article.

L'Avis des Clients
Inscrivez-vous à la Barrabes Newsletter
Recevez en avant-première les nouveautés de barrabes.fr
Suivez-nous
Tenez-vous avec des nouvelles sur Barrabes.fr des réseaux sociaux.
N'hésitez pas à nous contacter
contactez-nous
ou appelez le
01 70 61 58 50
(Horaire: du lundi au jeudi de 8h30 à 14h00 et de 15h00 à 18h00 et vendredi de 8h30 à 14h30)
France  |  España  |  Deutschland  |  United Kingdom  |  Sverige  |  International