Politique d'utilisation des Cookies
Nous utilisons des cookies propriétaires et tiers pour vous offrir un meilleur service et une navigation plus agréable. Si vous continuez à naviguer sur notre site, nous comprenons que vous acceptez notre Politique d'utilisation des Cookies
BLOG DE MONTAGNE | TEST | 24 Octobre 2012

Lampe frontale Nao de Petzl: deuxième partie du test sur le terrain

Bienvenue sur le Blog de Montagne de Barrabes.fr, le spécialiste européen du matériel de montagne sur Internet depuis 1995. Ceci est la deuxième partie de notre test sur lampe frontale Nao de Petzl. Pour bien comprendre ce texte, il est important d'avoir déjà lu la première partie du test.

Il est plus compliquée à fixer sur le casque qu'un modèle traditionnel


Deuxième partie

Personnalisation et profils du frontal

Une autre de ses applications 2.0. est le software OS, qui permet de créer des profils d'utilisateur du frontal, et d'utiliser ceux qui existent par défaut. Ceux-ci sont classés par type d'activité : alpinisme, spéléologie, camping, running ... Chaque profil indique à l'appareil qu'elle est l'intensité maximale de lumens avec lesquels il va travailler, ou bien la distance maximale et minimale, ou bien la durée de la batterie. Il est possible de charger 4 profils différents dans le frontal.

Les principaux avantages de la personnalisation des profils sont l'augmentation de la vie utile de la batterie et une adaptation parfaite aux différentes situations pour un éclairage adéquat à chacune d'elles. Parfois nous choisirons un profil pour ses prestations; à d'autres moments, nous choisirons un profil bas après avoir constaté que la batterie commence à s'épuiser, afin d'optimiser le temps d'usage restant.

L'un des testeurs, qui a utilisé la Nao pour escalader durant deux nuits sur parois, l'explique de cette façon: « J'avais réglé la NAO sur un profil d'intensité maximale. Pendant que j'escaladais, c'était parfait : je pouvais examiner la voie au-dessus de moi et voir avec une clarté totale les prises de près. Mais une fois arrivé à une réunion, cela pouvait devenir dérangeant: même en utilisant l'éclairage minimum de ce profil, comme je n'avais plus à chercher les prises, j'avais trop de lumière. Donc mes compagnons d'escalade et moi-même, nous changions de profil pour un profil d'intensité moyenne. »

Batterie

L'un des principaux arguments de vente de la marque Petzl pour la NAO est l'augmentation de l'autonomie grâce à un usage parfait de l'intensité de l'illumination. Comme c'est une lampe frontale si adaptable, il est évident qu'il n'y a pas de réponse unique à la question de la durée de la batterie. Il faut dire qu'elle se charge par câble USB, (compatible avec tous les chargeurs USB : un téléphone portable, lecteur MP3, ordinateur, une réserve portative d'énergie, de panneau solaire, un chargeur de voiture, etc..). Cependant, en cas d'urgence, il est possible d'employer 2 piles AAA/LR03, mais avec un rendement réduit.

Pour l'escalade, profil d'intensité moyenne

Ceci a été la cause d'un débat entre les testeurs : il existe des cas dans lesquels il sera très compliqué de recharger la batterie, comme les expéditions, même si cela reste toujours possible avec un chargeur solaire). L'objection principale est la suivante : que se passe-t-il si la batterie lâche au milieu d'une activité ? Il reste la possibilité des piles, avec un rendement réduit, mais il existe certaines réticences au fait qu'un instrument qui s'utilise en montagne et qui possède une batterie avec une durée de vie déterminée, se recharge par câble USB.

Batterie de la lampe frontale Nao

Nous pouvons affirmer que dans la majorité des cas cela n'a pas été un problème. Il est rare d'utiliser un frontal autant d'heures de suite. Il y a eu quelques occasions dans au cours desquelles nous sommes restés sans lumière durant les tests, mais c'est parce que nous avions fait le choix de ne pas le recharger chaque jour après usage afin de contrôler l'autonomie de la batterie. Comme la NAO possède un indicateur de charge, il est facile de savoir l'autonomie qui nous reste. Il est aussi possible d'acheter des batteries de rechange comme pour n'importe quel téléphone portable, ou appareil rechargeable, si nous le considérons nécessaire. Cependant, le débat continue : le temps et l'usage dira si c'est un problème ou non. Avec un profil d'intensité maximale, l'autonomie des batteries que nous avons testées a été de 3 à 5 heures, à peu près. Cela dépend du nombre de fois que l'appareil se connecte à 355 lumens. Avec les profils de moindre intensité, (les standards comme ceux créés par les utilisateurs,) on arrive à 12 heures d'utilisation continues. Cela fait quelques jours d'activité. Il faut aussi signaler que nous avons noté quelques différences entre les unités. Cela est probablement dû au fait que les appareils que nous avons testés étaient en phase « Beta » et n'étaient destinés à la commercialisation.

C'est avec une utilisation intensive que l'on découvre les petits « trucs » de l'appareil: les utilisateurs principaux du profil d'intensité maximale seront sans doute les alpinistes et Manu Córdova nous raconte comment il a réussi à allonger l'autonomie de la batterie sans renoncer à un éclairage puissant: « Au début, je le réglais sur le profil d'intensité maxi parce que quand tu es sur la parois, tu as besoin de toute la lumière disponible. Ensuite, je me suis rendu compte que ce n'est pas à chaque fois que la lampe frontale se connecte à 575 lumens que j'avais besoin de toute la puissance du faisceau lumineux. J'ai donc fait des essais et je suis arrivé à une solution intéressante : je me suis créé un profil sur l'ordinateur (en modifiant un existant) et je lui ai mis 150 lumens comme maximum. C'est suffisant dans la grande majorité des cas. Ensuite, dans la position du bouton « éclairage constant, » j'ai mis par défaut l'intensité maximale : si à un moment donné j'ai besoin de beaucoup de puissance, je me met en éclairage constant et le tour est joué. C'est très commode et de cette façon j'augmente beaucoup l'autonomie de la batterie mais quand j'en ai besoin, j'accède de manière rapide et efficace a ce faisceau qui ressemble aux antibrouillards d'un camion. »

Résistant à l'eau

Quant aux utilisations avec des intensités d'éclairage moyennes et basses, la batterie a une autonomie comparable à celle d'autres lampes frontales qui fonctionnent avec des piles. C'est à dire que si nous réglons l'intensité pour qu'elle soit la même que le modèle Tikka, la batterie durera en moyenne autant que les piles du modèle Tikka. Certains testeurs affirment que l'autonomie de la NAO est légèrement supérieure, d'autres légèrement inférieure mais cela est dû au fait que comme le système est automatique, aucune utilisation est pareille que la précédente.

Un petit conseil gratuit en plus, si vous ne voulez pas vous faire jeter dehors par la fenêtre du premier refuge venu : rappelez-vous de changer de profil quand vous dormez en montagne, surtout si votre NAO est réglé sur un profil de grande intensité comme celui de l'alpinisme et que vous avez prévu de vous réveiller avant l'aube... Un de nos testeurs a réveillé sans le vouloir un refuge entier en appuyant sur l'interrupteur de sa NAO, qui a illuminé la pièce à 4h00 du matin, beaucoup plus intensément que s'il avait allumé l'ampoule du plafond, en voulant aller aux toilettes…

Conclusion

C'est une excellente lampe frontale qui sera très appréciée par ceux qui ont besoin de grandes prestations : grimpeurs, coureurs de trail running, alpinistes. Ils pourront pleinement profiter de ses avantages : 575 lumens avec moins de poids et de volume, une grande adaptabilité, un éclairage excellent à chaque instant ce qui se traduit par plus de sécurité, et une plus grande autonomie si elle est utilisée en mode automatique. Pour les autres ? Cela reste un bon appareil qui leur apportera plus de prestations que celles à quoi ils sont habitués mais ils devront soupeser d'autres facteurs : il est possible que quelqu'un qui utilise sa lampe frontale pour pouvoir se déplacer dans les refuges ou en bivouac, ou simplement marcher un moment avant l'aube, prendra en compte son poids et son volume voir son prix au moment de l'achat. Les points faibles? Sa difficile adaptation aux casques et le chargement avec le câble USB. De toutes manières, il s'agit du premier frontal de la génération 2.0. Il est probable que dans le futur, toutes les lampes frontales intègrent cette technologie. De cette manière, chacun choisira la sienne en fonction du niveau de prestations dont il a besoin.

Derniers articles

Commentaires

Pour introduire un commentaire, vous devez vous identifier sur Barrabes.com. Cliquez ici pour vous identifier.
Il n´y a pas de commentaires sur cet article.

L'Avis des Clients
Inscrivez-vous à la Barrabes Newsletter
Recevez en avant-première les nouveautés de barrabes.fr
Suivez-nous
Tenez-vous avec des nouvelles sur Barrabes.fr des réseaux sociaux.
N'hésitez pas à nous contacter
contactez-nous
ou appelez le
01 70 61 58 50
(Horaire: du lundi au jeudi de 8h30 à 14h00 et de 15h00 à 18h00 et vendredi de 8h30 à 14h30)
France  |  España  |  Deutschland  |  United Kingdom  |  Sverige  |  International