Politique d'utilisation des Cookies
Nous utilisons des cookies propriétaires et tiers pour vous offrir un meilleur service et une navigation plus agréable. Si vous continuez à naviguer sur notre site, nous comprenons que vous acceptez notre Politique d'utilisation des Cookies
BLOG DE MONTAGNE | INFOS | 10 Octobre 2016

Kilian Jornet, Bruchez et Montaz, ski extrême aux portes de l'Everest

Une fois la décision de l'abandon décidé. L'équipe réalise la descente à skis, avec un dénivelé de 800m, une pente de 55º et une altitude de 6 900m.

Ligne réalisée lors de la descente depuis 6900m
Kilian Jornet et son équipe sont restés au repos pendant leur semaine sur le camp de base Nord de l'Everest. Lorsque l'alpiniste catalan se préparait pour l'ascension et la descente non-stop depuis Lamasterio de Rongbuk (dernier lieu habité avant le toît du monde) et le sommet le plus haut au monde.

Ils ont réalisés des sorties rapides dans la montagne, arrivant à une altitude de 8000m. Afin d'obtenir une acclimation parfaite. Ces sorties étaient alternées avec des jours de pause à basse altitude.

La récupération était active pour toujours conserver un état corporel en éveil. La clôture de l'expédition s'est réalisée en beauté. Une fois la décision prise de l'abandon du projet, à cause des conditions de la montagne. Le 13 de septembre Vivien Bruchez, guide de ski extrême, Seb Montaz et le propre Kilian Jornet,  ont réalisé une descente de pente raide 55º avec un dénivelé positif de 800m et un sommet cumulant à 6900m. Ce sommet pointait son nez à chaque fois qu'ils ouvraient la fermeture Éclair de leur tente. Réalisé ce sommet était pour dire au revoir à cette vallée.

“Lorsque nous sommes arrivés à la fin de la pente l'accumulation de neige était impressionnante.”, parole de Vivien, “pendant que Seb était sous le sérac avec une boule au ventre”. Kilian était douteux entre le serac et la grosse accumulation de neige, mais grâce à sa grande force mentale, il a réussi à couronner le sommet. Seb et moi nous l'avons attendu sous le serac, qui impressionne beaucoup plus là-haut que depuis notre tente.

Le respect de chaque décision a été maintenu. Lorsqu'un compagnon décide qu'il ne peut pas allez plus loin, on respecte sa décision. La montagne reste un espace de liberté où que chacun choisit son propre chemin. Affronter un risque est une décision personnelle et grâce à l'expéreince acquise en solitaire Kilian s'est converti en un véritable expert dans cette matière.”

Une fois l'équipe réunit, les trois s'élancent sur la pente, selon Vivien “cet objectif serait comme une expédition pour la majorité des skieurs extrêmes, mais pour Kilian cela est un jour de plus dans la montagne. Juste comme différence que, cette fois-ci il l'a partagé avec des copains.”

Viven Bruchez facebook

Derniers articles

Commentaires

Pour introduire un commentaire, vous devez vous identifier sur Barrabes.com. Cliquez ici pour vous identifier.
Il n´y a pas de commentaires sur cet article.

L'Avis des Clients
Inscrivez-vous à la Barrabes Newsletter
Recevez en avant-première les nouveautés de barrabes.fr
Suivez-nous
Tenez-vous avec des nouvelles sur Barrabes.fr des réseaux sociaux.
N'hésitez pas à nous contacter
contactez-nous
ou appelez le
01 70 61 58 50
(Horaire: du lundi au jeudi de 8h30 à 14h00 et de 15h00 à 18h00 et vendredi de 8h30 à 14h30)
France  |  España  |  Deutschland  |  United Kingdom  |  Sverige  |  International