Politique d'utilisation des Cookies
Nous utilisons des cookies propriétaires et tiers pour vous offrir un meilleur service et une navigation plus agréable. Si vous continuez à naviguer sur notre site, nous comprenons que vous acceptez notre Politique d'utilisation des Cookies
BLOG DE MONTAGNE | INFOS | 16 Août 2016

Kilian Jornet vers le sommet de l'Everest, en Non-stop et sans oxygène

Après trois mois de préparation alpine en altitude, le catalan va essayer l'ascension puis la descente sans oxygène, sans corde fixe du sommet le plus haut du monde.

Langtagn: film pour apporter des fonds pour reconstruire le Népal proposé par Kilian Jornet
Summits of my life, a commencé en 2012, lorsque Kilian Jornet a décidé de commencer ce projet, qui l'a emporté au sommet du Mont Blanc, Monte Elbrus, Mattherhorn, Aconcagua, Mckinley et Everest en non-stop et style alpin super léger.

Tout au long de ces années, il a atteint ces objectifs, en réalisant des records ascension/descente, sauf sur le Mont Elbrus. Quelque qu'il n'apporte pas d'importance, en affirmant qu'il a profité énormément et qu'il préfère emmené avec lui tous les souvenirs de cette montagne et de son séjour. “Les records, les chronos seulement doivent être importants lors que nous sommes en action, en courant, une fois que tu es arrivé en bas, ces objectifs doivent s'oublier. Ils servent à se motiver soi-même. C'est pour cela que le projet n'a pas comme objectif de battre des records , ou bien de gravir les sommets le plus rapide possible. Il est réalisé dans le but de transmettre des valeurs de la montagne. Celle que moi je considère, mais cela ne veut pas dire que ce sont les correctes. Ce sont celles que l'on m'a enseigner et je souhaite les transmettent à mon tour.” Voici les paroles lors de la première présentation de son projet.

On ne peut pas oublier la tragédie, qu'il y a maintenant un an, lorsqu'il était sur la route de l'Everest, Kilian était présent lors du tremblement de terre du Népal. Il est resté sur place pour apporter toute l'aide possible. Il a réussi a apporter plus de 60.000€ à travers un film qu'il a consacré à reconstruction de Lagtang. Cette importation économique est en train de porter ses fruits. Les maisons se construisent à Langtang.

EVEREST NON-STOP
Après trois mois de dure préparation, avec d'importante excursions au Colorado et dans les Alpes, Avec à clefs une double ascension non-stop du Mont-Blanc (plus ou moins un défis de Tom Owens). Kilian Jornet est prêt pour se diriger vers l'Himalaya en compagnie du guide de montagne Jordi Tosas, le guide et cameraman Vivian Bruchez (français) et comme réalisateur Sébastien Montaz(français).

Ces derniers apporteront toute la logistique et l'appuie à Kilian, mais l'ascension finale se réalisera en solitaire. Selon les conditions de la montagne ou bien climatique, ils opteront pour la face nord, ou les couloirs Norton et le Horbeirn, routes privilégiée par Kilian.

Le temps prévu de l'expédition est d'un mois / un mois et demi. Kilian Jornet va s’acclimater de manière explosive. Cette acclimatation est déjà très avancée, car les trois derniers mois il travaille à haute intensité à plus de 4 000m d'altitude. Le fait de monter à grande altitude de forme rapide et pour une courte période, a moins de répercutions sur l'organisme qu'une exposition de plusieurs jours à haute altitude. Le fait de redescendre de suite permet de récupérer plus facilement.

Le grand mystère est de connaître l'adaptation du corps de Kilian à 8 000m d'altitude. Jusqu'à présent la cote la plus haute atteinte est établi à 7 000m d'altitude. Le doute est d'autant plus élevé, que le projet se situe sur le plus au sommet du monde.

Lors de la tentative finale, il n'utilisera pas d'oxygène et non plus de corde fixe. Son point de départ se situera du dernier lieu habité, se trouvant au Tibet : Lamasterio de Rongbuk, situé à 5 100m d'altitude. Il lui restera un parcours de presque 4 000m de dénivelé positif afin d'atteindre le sommet se situant à 8 848m, l'Everest.

Il a l'intention de réaliser l'ascension et la descente en un jour.

Prototype pour l'ascension de l'Everest par Kilian Jornet
MATÉRIEL
L'un des facteurs déterminants pour le succès de cette tentative est la grande légèreté que va porter Kilian Jornet. Il prévoit de partir avec six kilos de charge dans son sac à dos. Son équipement comme ses vêtements et ses chaussures sont des prototypes qui ne seront pas à la vente public.

C'est l'occasion pour la marque française Salomon de mettre en avant tout son savoir-faire. On peut remarquer sur la photo, un modèle trois en un, avec des crampons intégrés ayant un poids très réduit.

Derniers articles

Commentaires

Pour introduire un commentaire, vous devez vous identifier sur Barrabes.com. Cliquez ici pour vous identifier.
Il n´y a pas de commentaires sur cet article.

L'Avis des Clients
Inscrivez-vous à la Barrabes Newsletter
Recevez en avant-première les nouveautés de barrabes.fr
Suivez-nous
Tenez-vous avec des nouvelles sur Barrabes.fr des réseaux sociaux.
N'hésitez pas à nous contacter
contactez-nous
ou appelez le
01 70 61 58 50
(Horaire: du lundi au jeudi de 8h30 à 14h00 et de 15h00 à 18h00 et vendredi de 8h30 à 14h30)
France  |  España  |  Deutschland  |  United Kingdom  |  Sverige  |  International