Politique d'utilisation des Cookies
Nous utilisons des cookies propriétaires et tiers pour vous offrir un meilleur service et une navigation plus agréable. Si vous continuez à naviguer sur notre site, nous comprenons que vous acceptez notre Politique d'utilisation des Cookies
BLOG DE MONTAGNE | INFOS | 13 Février 2015

Barrabes sponsorise une expédition d'Alex Txikon et son équipe qui va tenter la première ascension hivernale du Nanga Parbat (8125 msnm)

L'alpiniste Alex Txikon et son équipe, composée des iraniens Mahmood Hashemi, Iraj Maani et Reza Bahadorani, et des pakistanais Ali “Sadpara” et Muhammad Kan vont tenter l'ascension hivernale par la face Ouest du Nanga Parbat, le Diamir.

Alex Txikon dans sa tentive d'ascension du Nanga Parbat en hiver

Un peu d'histoire sur ce sommet de 8125 mètres, la neuvième montagne la plus haute du monde

Le Nanga Parbat, qui veut dire “la montagne nue” en Urdu, est, avec le K2, le seul sommet de plus de 8.000 mètres qui n'a pas encore été escaladé en hiver. En 2014, 22 expéditions avaient échoués dans leurs tentatives hivernales. Ce sommet est aussi surnommée “la montagne assassine”, car depuis sa première ascension en 1953, il a fait un grand nombre de victimes.

Le camp de base de l'expédition sponsorisée par Barrabes

L'expédition qui va tenter la première ascension hivernale du Nanga Parbat

Alex Txikon et son équipe sont sur la montagne depuis le mois de janvier et ont déjà installés le camp I à 5.050 mètres et le camp II à 5.900 m, au dessus du mur Kirshoffer, le passage de plus technique et difficile de l'ascension.

Au camp de base, la température moyenne est de -20ºC et entre le Camp 1 et le Camp 2, elle oscille autours de -30ºC, souvent accompagné de vent, ce qui donne une sensation thermique de -40ºC. Ils ont de la neige jusqu'à la ceinture, ce qui complique énormément le travail de portage du matériel : ils leur a fallu 8 heures pour monter les 2 tentes du camp I le 28 janvier, sous une pyramide roche, et porter jusque là les 900 mètres de cordes nécessaires à leur progression au camp II.

La difficile progression des alpinistes durant cette expédition hivernale

Après cet effort, les alpinistes sont redescendus au camp de base, afin de se reposer et laisser passer une tempête de neige. Dans ces conditions extrêmes, il n'est pas étonnant que plus de 22 expéditions d'alpinistes de taille mondiale aient échoué dans leurs tentatives d'atteindre ce sommet tant convoité en hiver. Durant cette saison et à cette altitude, les fenêtres de beau temps, c'est à dire avec un vent modéré et sans neige, sont rares et il faut les saisir dès qu'elles arrivent.

A l'assaut du camp III (6.700 m) et du camp IV

C'est précisément ce que fait l'équipe d'Alex Txikon, en ce moment : le 9 février, comme les conditions climatiques ont brusquement changé, les alpinistes sont repartis, pour ouvrir une fois de plus, une voie dans la neige fraîche jusqu'au camps I et II, avec l'intention d'installer les camps III et IV. Cependant, comme ils n'ont pas encore atteint les 6.000 mètres, ils vont prendre le temps de s'acclimater une fois de plus à l'altitude.

La grande paroi du Diamir, depuis le camp de base

L'alpiniste italien Danielle Nardi se joint à l'équipe d'Alex Txikon. Danielle Nardi avait pour but d'escalader en solo la voie Mummery Ridge du Nanga Parbat, après que ses compagnons de cordée, le polonais Tomek Mackiewicz et la françaises Elisabeth Revol aient abandonnés le projet à cause des avalanches qui se succèdent tous les jours sur cette face.

Au final, il a préféré intégrer l'équipe d'Alex Txikon pour tenter d'atteindre le sommet par le Diamir. Alex Txikon, Ali Sadpara et Danielle Nardi sont donc partis de nouveau à l'assaut de la montagne le 12 février, et après avoir installé 500 mètres de cordes sur la paroi et avoir atteint l'altitude de 6.500 mètres, ils sont redescendus au camp II.

“Nous sommes fatigués” affirmait Ali Sadpara avec la radio, ce qui n'est pas étonnant: ils leur a fallu 7 heures de travail avec des températures extrêmement basses, pour installer ces 500 m de corde sur un terrain mixte, mélange de glace et de roche.

Demain, si les conditions météo le permettent, ils essaieront d'arriver et de monter le camp III, à 6700 mètres d'altitude. Nous continuerons de vous informer des avancées de cette expédition sponsorisée par notre magasin de matériel technique pour la montagne Barrabes.fr, au fur et à mesure que les nouvelles nous arrivent.

L'expédition s'approche du camp III, prévu à 6700 m

Derniers articles

Commentaires

Pour introduire un commentaire, vous devez vous identifier sur Barrabes.com. Cliquez ici pour vous identifier.
Il n´y a pas de commentaires sur cet article.

L'Avis des Clients
Inscrivez-vous à la Barrabes Newsletter
Recevez en avant-première les nouveautés de barrabes.fr
Suivez-nous
Tenez-vous avec des nouvelles sur Barrabes.fr des réseaux sociaux.
N'hésitez pas à nous contacter
contactez-nous
ou appelez le
01 70 61 58 50
(Horaire: du lundi au jeudi de 8h30 à 14h00 et de 15h00 à 18h00 et vendredi de 8h30 à 14h30)
France  |  España  |  Deutschland  |  United Kingdom  |  Sverige  |  International