Politique d'utilisation des Cookies
Nous utilisons des cookies propriétaires et tiers pour vous offrir un meilleur service et une navigation plus agréable. Si vous continuez à naviguer sur notre site, nous comprenons que vous acceptez notre Politique d'utilisation des Cookies
BLOG DE MONTAGNE | INFOS | 31 Janvier 2013

L'explorateur polaire et alpiniste Lonnie Dupre a été obligé d'abandoner le McKinley à une journée de la cime

Après 19 jours en solitaire sur la plus haute montagne d'Amérique du Nord, l'explorateur polaire et alpiniste Lonnie Dupre a du abandonner sa troisième tentative d'atteindre le sommet du Denali durant les mois les plus durs de l'hiver
Plusieurs facteurs ont forcé Dupre à prendre cette décision, le 27 décembre dernier.
Il avait peu à peu gravit cette montagne, en chargeant 100kg de matériel, d'abord sur un traîneau, puis dans des sacs à dos. Le 26 décembre, il avait finalement atteint ce qui serait son dernier camp, à 5.243m d'altitude, après une épuisante journée de portage de 12 heures depuis la dernière grotte, à 4.328m. (En hiver arctique, la seule façon possible de protection en altitude, est de creuser de petites grottes dans la neige ou la glace, car les tentes ne résistent pas aux rafales de vents de plus de 150 km/heure et aux températures de -50ºC.)

Il pensait faire une tentative de sommet le 27, en une journée de 12 heures depuis les 5.423m jusqu'à la cime et revenir. Cependant, une fois arrivé a l'endroit prévu pour son denier camp, il s'est rendu compte que la neige était extrêmement dure, et l'empêchait de creuser un refuge satisfaisant. Au lieu de pouvoir se protéger du froid et de se reposer pendant la nuit, il a du lutter pour maintenir sa chaleur corporelle dans un refuge précaire. Quand il a appelé à 4 heure du matin, la température à l'intérieure de son refuge précaire était de -38ºC.

Le matin suivant, il devait prendre une décision qui serait littéralement “de vie ou de mort”. Même si après cette nuit très difficile il n'était pas dans sa meilleure forme, il aurait pu essayer d'attaquer le sommet. Le problème c'est qu'il savait qu'il n'aurait pas l’énergie suffisante pour survivre au retours à une autre nuit comme celle qu'il venait de passer à 5.423m d'altitude. El la météo n'était pas favorable: il y avait des vents prévus le jour suivant de plus de 80 Km/h. Ses réserves de vivres et de fuel étaient très basses et ses possibilités de survie étaient donc minimes. “ Ces tempêtes peuvent durer beaucoup de jours ici.”, affirme Dupre, “ et un montagnard en peut pas être prisonnier de l'une d'elle avec moins de 3 jours de vivres et 8 jours de fuel, s'il veut survivre.” Il a donc du prendre la décision de descendre, ce qui lui a pris 2 jours. Il y a quelques heures il a communiqué qu'il est arrivé au camp de base, où il a rencontré un autre loup arctique solitaire: le japonais Masatoshi Kuriaki, le “Caribou japonais”, qui vient d'arriver avec l'intention d'escalader le Mont Hunter.

Dupre attend en sa compagnie l'avion qui le rendra à la civilisation.

Page web de Lonnie Dupre: www.oneworldendeavors.com


Lonnie Dupre a du abandonner sa troisième tentative d'atteindre le sommet du Denali

Tags:

Derniers articles

Commentaires

Pour introduire un commentaire, vous devez vous identifier sur Barrabes.com. Cliquez ici pour vous identifier.
Il n´y a pas de commentaires sur cet article.

L'Avis des Clients
Inscrivez-vous à la Barrabes Newsletter
Recevez en avant-première les nouveautés de barrabes.fr
Suivez-nous
Tenez-vous avec des nouvelles sur Barrabes.fr des réseaux sociaux.
N'hésitez pas à nous contacter
contactez-nous
ou appelez le
01 70 61 58 50
(Horaire: du lundi au jeudi de 8h30 à 14h00 et de 15h00 à 18h00 et vendredi de 8h30 à 14h30)
France  |  España  |  Deutschland  |  United Kingdom  |  Sverige  |  International