Politique d'utilisation des Cookies
Nous utilisons des cookies propriétaires et tiers pour vous offrir un meilleur service et une navigation plus agréable. Si vous continuez à naviguer sur notre site, nous comprenons que vous acceptez notre Politique d'utilisation des Cookies
BLOG DE MONTAGNE | INFOS | 23 Janvier 2013

Lonnie Dupre progresse peu à peu dans sa tentative en solitaire et en hiver du McKinley

Il est actuellement à plus de 4.000m. Il avance lentement, quand le climat le permet, hissant le matériel de camps en camps, ou de petites grottes de glace et neige où il se repose.
Il se trouve en ce moment à 4.150 m d'altitude, et il à l'intention d'arriver demain jusqu'au camp prévu à 4.320 m. Les heures de lumières sont peu nombreuses, mais il profite aussi de la nuit pour avancer.

C'est un travail de titan. Au froid et à la hauteur il faut ajouter qu'il est tout seul, et que charger le matériel est un travail très pénible. Rappelons que depuis le jour où l'avion l'a abandonné à son sort, il tire un traîneau de 100 kg. Maintenant, à 4000 m d'altitude, le seul système de portage possible est le sac à dos. Mais les journées sont longues et ardues: hier il a travaillé 11 heures pour acheminer son matériel de 3.413 m à 4.145 m.

La petite grotte qu'il a perforé à 3.413 m a quelques commodités. Elle a un coins cuisine, un autre pour dormir et “illumination” par LEDs...

Son dernier camp prévu devra se situer à 5.250 m d'altitude, à une distance de 8 heures du sommet avec des conditions favorables, car il n'aura plus à charger la totalité du matériel. Il n'est pas très loin mais il reste beaucoup de travail, surtout si on pense aux conditions climatiques à cette époque de l'année. En 2011, il était arrivé à cette hauteur, (5.250 m), mais le mauvais temps avait fait son apparition. Il avait creusé un trou dans la glace pour s'y réfugier et était resté 7 jours dedans, attendant une fenêtre de beau temps qui n'est pas arrivée. Durant cette semaine dans la glace, il a supporté des températures de jusqu'à -50ºC, des vents de 170 Km/h et un tremblement de terre de 5,4 sur l'échelle de Richter, avant de redescendre.

En 2012 son expédition c'est terminée à la hauteur qu'il atteindra demain. Une fois arrivé à 4.400m, une tempête arctique s'est abattue sur lui. Il à creusé quelque chose entre une tranchée et une grotte, et il y est resté durant 7 jours et 6 nuits avec des vents de 160 Km/h, qui lui ont fait affirmé: “Ce n'est pas possible d'escalader si le vent te soulève de terre.”

La page web de Lonnie Dupre : www.oneworldendeavors.com


La croix verte indique la position actuelle de Loonie Dupre (Current position)

Tags:

Derniers articles

Commentaires

Pour introduire un commentaire, vous devez vous identifier sur Barrabes.com. Cliquez ici pour vous identifier.
Il n´y a pas de commentaires sur cet article.

L'Avis des Clients
Inscrivez-vous à la Barrabes Newsletter
Recevez en avant-première les nouveautés de barrabes.fr
Suivez-nous
Tenez-vous avec des nouvelles sur Barrabes.fr des réseaux sociaux.
N'hésitez pas à nous contacter
contactez-nous
ou appelez le
01 70 61 58 50
(Horaire: du lundi au jeudi de 8h30 à 14h00 et de 15h00 à 18h00 et vendredi de 8h30 à 14h30)
France  |  España  |  Deutschland  |  United Kingdom  |  Sverige  |  International