Politique d'utilisation des Cookies
Nous utilisons des cookies propriétaires et tiers pour vous offrir un meilleur service et une navigation plus agréable. Si vous continuez à naviguer sur notre site, nous comprenons que vous acceptez notre Politique d'utilisation des Cookies
BLOG DE MONTAGNE | INFOS | 18 Octobre 2012

Voici la vidéo “Patagonia Winter” de Michael Lerjen-Demjen et Jorge Ackermann.

Il s'agit d'une vidéo exceptionnelle qui relate leur tentative d'ouvrir une nouvelle voie hivernale sur la face Est du Fitz Roy.
Ce n'est pas courant de voir des images comme celle-là qui montrent la Patagonie dans sa plénitude hivernale: cette sensation de solitude absolue, de fin du monde sublime, d'une nature imposante, colossale qui coupe le souffle et fait rêver longtemps après l'avoir vue.

Il semble que pour ces deux alpinistes se soit le terrain de jeu idéal : ski d'approximation, forêts enneigées, deux jours et une nuit sur la paroi d'une nouvelle voie et l'escalade finale de l'Aiguille Guillaumet. Une grande bouffée d'air frai venu de loin. “Nous étions à la recherche d'une aventure, une expérience, de l'alpinisme dans la nature la plus pure. Nous cherchions un lieu de paix dans un monde où le stress fait parti de la vie quotidienne, dans lequel le succès est devenu plus important que la réalisation. Au final, nous avons trouvé ce que nous voulions: une expérience que l'argent ne pourra jamais acheter.” Après une escalade pendant l'été du Fitz Roy et un pari un peu fou, ils se sont aventuré en terra incognita: ”En hiver tout est différent...la neige, les conditions climatiques, il n'y a personne dans le village (du Chalten), en cas de pépin, personne en peut t'aider, il n'y a pas d'information, seulement celle disponible l'été et elle ne sert pas à grande chose... quand nous sommes arrivé au pieds des montagnes, nous nous sommes rendu compte que ça allait être une expérience limite”, affirme le jeune argentin de 25 ans Jorge Ackermann.

Et il ne se sont pas trompé : l'approximation et le portage jusqu'au Superior a été toute une expérience en soit, au milieu de la neige et esquivant les avalanches. Une fois au pieds de la paroi, ils ont attendu une fenêtre de beau temps: elle est enfin arrivée et ils ont commencé à escalader leur nouvelle vois sur la face Est du Fitz Roy.

Les 5 premières longueurs de mixte du départ n'étaient pas trop compliquées, mais rapidement nous sommes arrivé aux difficultés. Après un bivouac et beaucoup d'effort, ils sont arrivé à ce qu'ils ont nommée ¨la repisa de la esperanza”, parce qu'ils pensaient qu'à partir de ce point là les choses allaient être plus simple. Malheureusement, cela n'a pas été le cas et ils se sont rendu compte qu'ils n'allaient pas pouvoir arriver au sommet avant la "tempête parfaite" que leur avait annoncé le météorologue pour 2 jours après... Ils décident donc à regret de redescendre, et là non plus rien n'est facile: rappel après rappel, pendules, manœuvres sur la paroi, descente du matos.

Afin de chasser cette impression d'abandon, ils décident de faire une “expédition punitive” et s'attaque à une ascension rapide de l'Aiguille du Guillaumet. Réellement très rapide : 2 ou 3 heures pour atteindre le somment.

Un escalade qu'ils décrivent tous les deux comme la plus belle expérience de leur vie, et au vue des images, personne en les contredira !


Patagonie dans sa plénitude hivernale

Tags:

Derniers articles

Commentaires

Pour introduire un commentaire, vous devez vous identifier sur Barrabes.com. Cliquez ici pour vous identifier.
Il n´y a pas de commentaires sur cet article.

L'Avis des Clients
Inscrivez-vous à la Barrabes Newsletter
Recevez en avant-première les nouveautés de barrabes.fr
Suivez-nous
Tenez-vous avec des nouvelles sur Barrabes.fr des réseaux sociaux.
N'hésitez pas à nous contacter
contactez-nous
ou appelez le
01 70 61 58 50
(Horaire: du lundi au jeudi de 8h30 à 14h00 et de 15h00 à 18h00 et vendredi de 8h30 à 14h30)
France  |  España  |  Deutschland  |  United Kingdom  |  Sverige  |  International