Politique d'utilisation des Cookies
Nous utilisons des cookies propriétaires et tiers pour vous offrir un meilleur service et une navigation plus agréable. Si vous continuez à naviguer sur notre site, nous comprenons que vous acceptez notre Politique d'utilisation des Cookies
BLOG DE MONTAGNE | INFOS | 01 Octobre 2012

La station de Candanchu, doyenne du ski en Espagne, endettée.

La première station de ski à avoir ouvert ses portes dans les Pyrénées espagnoles, juste à côté du col du Somport, pourrait ne pas ouvrir pour la saison 2012-2013 si ses négociations avec le groupe Aramon n'aboutissent pas.
Bruno Guitton, le directeur de la station de ski de fons du Somport, qui se trouve juste à côté et partage 9 km de pistes avec Candanchu, commente la situation: "A plus de 70 ans Eduardo Roldan n'a pas vu la concurrence arriver et n'a pas renouvelé le matériel. Il pensait qu'il ne pouvait rien arriver à la station pionnière du ski en Espagne. Pour nous, la fermeture de Candanchu serait mauvaise en terme d'image et aurait aussi des répercussions".

Eduardo Roldan dirige la plus vieille station de ski des Pyrénées espagnoles mais il se trouve aujourd'hui endetté jusqu'au cou. Les 40 salariés de la station n'ont pas été payés depuis quatre mois, l'électricité a été coupée, la société privée Etuksa qu'il dirige doit 4,7 millions d'euros aux banques, aux administrations publiques, fournisseurs et salariés.

La station de Candanchu a une clientèle à plus de 80 % espagnole et offre 43 pistes et quelques une des pistes noires parmi les plus impressionnantes des Pyrénées. Des négociations sont en cours avec le groupe semi-public Aramon qui gère Formigal. Parti de 28 millions d'euros, Eduardo Roldan a réduit son offre à 10 millions. Mais déjà endettée suite aux gros investissements consentis à Formigal et estimant que la remise à niveau de Candanchu coûterait 40 millions, Aramon cherche à faire baisser les enchères. "Il est trop tôt pour communiquer sur le sujet" explique-t-on à la direction du groupe à Saragosse.

Le ski en Espagne n'a pas un poids aussi important dans l'économie qu'en France, loin s'en faut, car l'ensemble de 27 stations de ce pays a généré en 2011 un chiffre d'affaire direct de 92 millions d'euros, pour la vente de 4,5 millions de forfaits (contre 54 millions de forfaits dans notre pays). Cependant, il faut prendre en compte que l'activité touristique liée au ski apporte aux communes de montagne près de 800 millions de PIB indirecte d'euros par an, en achat et location de logements, de matériel, en restauration et différents autres services. Ceci représente une grande partie des revenus annuels des populations qui vivent près des stations de ski et si Candanchu ne pouvait pas ouvrir ses portes rapidement, ce serait un drame pour les alentours de Jaca et la province de Huesca.

Une des manières de réactiver le secteur est "d'internationaliser" les stations, en offrant des services spécifiques (SPA, ski de fond, patinoires, vie nocturne de qualité, etc...) et des compétions internationales, comme celles organisées la saison dernière par la station de la Molina : La Coupe du Monde IPC et la Coupe du Monde de snowboard FIS, ou le Championnat du Monde Junior de Snowboard de Sierra Nevada. Une autre façon d'attirer les amateurs de neige est bien sûr d'investir dans des équipements modernes et attractifs, comme cela a été le cas de beaucoup de stations durant les 7 dernières saisons, avec un investissement total pour l'Espagne de 434 millions d'euros qui permettront de conserver près de 100.000 emplois directs et indirects dans le secteur du ski.

Côté français, l'inquiétude est mesurée mais réelle. "C'est un souci pour nous" avoue René Rose, président de la communauté de communes de la vallée d'Aspe. "Mais je reste optimiste" rassure-t-il. Bruno Guitton de son côté reste aussi positif : "Cela ne nous empêchera pas d'ouvrir. Et je crois que Candanchu ouvrira mais en retard car les coupures électriques retardent les contrôles de pré-ouverture.", conclut-il.


La station doyenne du ski en Espagne

Tags:

Derniers articles

Commentaires

Pour introduire un commentaire, vous devez vous identifier sur Barrabes.com. Cliquez ici pour vous identifier.
Il n´y a pas de commentaires sur cet article.

L'Avis des Clients
Inscrivez-vous à la Barrabes Newsletter
Recevez en avant-première les nouveautés de barrabes.fr
Suivez-nous
Tenez-vous avec des nouvelles sur Barrabes.fr des réseaux sociaux.
N'hésitez pas à nous contacter
contactez-nous
ou appelez le
01 70 61 58 50
(Horaire: du lundi au jeudi de 8h30 à 14h00 et de 15h00 à 18h00 et vendredi de 8h30 à 14h30)
France  |  España  |  Deutschland  |  United Kingdom  |  Sverige  |  International