Politique d'utilisation des Cookies
Nous utilisons des cookies propriétaires et tiers pour vous offrir un meilleur service et une navigation plus agréable. Si vous continuez à naviguer sur notre site, nous comprenons que vous acceptez notre Politique d'utilisation des Cookies
BLOG DE MONTAGNE | INFOS | 25 Juillet 2012

Premières photos et chronique du sommet Nanga Parbat par l'Arête Mazeno; 18 jours historiques.

Après un long moment sans nouvelles et pas mal de préoccupation, Rick Allan et Sandy Allen ont réussi à revenir sains et saufs au camp de base du versant Diamir, en confirmant leur ascension du huit milles pakistanais.
Nous avons maintenant les premières données sur comment ils ont réussi cet exploit (ils ont passé 3 jours sans ingérer de liquides), et les premières photos.
La Sud-Africaine Cathy O'Dowd publie les premières impressions que Rick et Sandy lui ont transmises après leur retour du Nanga. La première chose qu´il veulent clarifier est que leur long silence a eu plus à voir avec des limitations technologiques qu'avec un vrai désastre, bien que cela ait provoqué quelques jours de tension et de préoccupation pour tous.

Sur la page Web de l'expédition, http://mazenoridge.com, on peut voir les photos du sommet, ainsi que plus d'images des deux descentes.

La chronologie des événements est assez claire jusqu'au 12-13 juillet : l'équipe avait réussi à escalader l'arête Mazeno après 11 jours sur celle-ci, en atteignant le col qui joint la route Schell au Nanga. Il restait donc la dernière ascension.
Le 12 juillet, ils partent d'une altitude de 7.200m pour attaquer le sommet, avec du vent et un très mauvais temps. Mais le manque d'aliments et de gaz ne leur permet pas d'attendre une bonne fenêtre pour se lancer. Cathy et Lhaka Nuru décident de redescendre, alors que Rick Allen, Sandy Allan, Lhakpa Rangdu Sherpa et Lakpa Sherpa continuent jusqu'à atteindre les 7.950m, sur la base de la pyramide du sommet, après 10 heures d'escalade. Mais ils sont obligés de redescendre à leur tour : 18 heures après l'avoir abandonnée, ils sont de nouveau dans leur tente à 7.200, et prennent alors la décision de descendre pour la route Schell.

Cependant, le 13 juillet, malgré ce qui était prévu, Sandy annonce qu'elle veut essayer encore une fois d'atteindre la cime. Rick la rejoint. Ils se reposent toute la journée. Le reste de l'équipe commence la descente. Cathy cède son téléphone satellite à Sandy ce qui explique le silence des jours suivants.

La descente n'est pas simple pour Cathy O'Dowd, Lhakpa Rangdu Sherpa, Lahkpa Nuru Sherpa et Lakpa Sherpa. Ils perdent la route Schell, déjà normalement très complexe. Rangduk se tord la cheville, et il reste blessé. Une première avalanche balaie le lieu où ils ont installé leur tente, qui heureusement est protégée par un rocher. Plus tard, une autre avalanche, plus importante, recommence à dévaster cet endroit, mais ils sont déjà repartis. Finalement, à la fin de la journée du 14 juillet, après deux jours de descente, ils atteignent le camp de base.

Rick et Sandy partent le 14 de leur tente avec un peu de nourriture et une cartouche de gaz, en abandonnant la tente. Leur idée est d'atteindre le sommet ce jour-là et de descendre par le versant Diamir, en réalisant un bivouac durant la descente, pour arriver le jour suivant au camp de base. Mais les choses ne se déroulent pas comme prévu : le 14, ils ne peuvent pas atteindre le sommet, et ils sont obligés de creuser un bivouac à 7.700m.

Au matin suivant ils continuent l'ascension, qui leur prend toute la journée. Ils atteignent le plateau final à 14:00h, mais jusqu'à 18:12h ils n´atteignent pas le sommet. Ils envoient alors un SMS de confirmation. Ils dorment de nouveau dans leur grotte à 7.700m.

A partir de ce moment-là, ils ont un problème avec le gaz, ou bien à cause du réchaud, ou à cause de l´allumeur, et ils ne pourront pas recommencer à boire jusqu'au midi du 18, presque 3 jours après. Ils déjà passé 15 jours dans la montagne, depuis qu'ils ont commencé à escalader l'Arête Mazeno.

Ils essaient de redescendre jusqu'au camp 1 du versant Diamir ce jour-là. Mais ils réussissent seulement à descendre 300m, jusqu'à 7.400m. La neige est très profonde, il y a beaucoup d'avalanches. Ils creusent une autre cavité pour passer la nuit. Rick est en mauvais état. Ils appellent leur agence, Adventure Pakistan pour demander de l'aide. Mais l'hélicoptère ne peut pas monter si haut, donc la seule option est de descendre par leurs propres moyens tout ce qu'ils peuvent, tandis qu'un groupe monte pour les rejoindre avec de la nourriture et du gaz.

Bien que les sauveteurs partent immédiatement, et le camp de base du Nanga est facilement accessible depuis Chilas, ils savent que, dans le meilleur des cas, ils ne pourront pas arriver à eux qu'à la fin de la journée du 17, s'ils réussissent à descendre suffisamment. Ils n'ont plus de batterie; et Cathy O'Dowd et le reste de l'expédition ne recommenceront pas à avoir de nouvelles d'eux, jusqu´au 19.

Le 17 ils continuent de descendre, Rick se sentant un peu mieux. Ils continuent d'esquiver les avalanches, et d'ouvrir une voie dans une neige profonde. Ils les atteignent 6.500m, juste au-dessus de la partie technique, le mur Kinshofer. La mauvaise visibilité ne leur permet pas de voir la voie clairement, et ils passent une nuit sans abris, sur une corniche, sur laquelle Sandy réussit à s'allonger, tandis que Rick reste assis. Tous les deux se rendent compte qu'ils ont des congélations sur certains doigts de pieds.

Le 18 ils descendent jusqu'au champ 2 de la route Kinshofer, et aperçoivent des gens qui montent vers eux. Mais ce ne sont pas les sauveteurs, c'est un groupe tchèque qui est mené par Marek Holecek. Quand ils se rencontrent, ils reçoivent de la nourriture, les tchèques leur donnent de boire et un allumeur que fait fonctionner leur réchaud (il semble que c'était le problème). Ils boivent pour la première fois en 3 jours. Ils rappèlent le mur Kinshofer et arrivent au camp 1 à 22:45 heure. Ils retrouvent l'équipe de sauvetage et dorment dans les tentes des Tchèques.

Les 19 ils se lèvent à 5:00 h. Avec l´aide des sauveteurs, ils arrivent au camp de base tchèque à 8:00 h, après 18 jours consécutifs dans la montagne. Le lendemain ils abandonnent la montagne vers Chilas.

http://mazenoridge.com


Sandy Allan et Rick Allen de rétour au camp de base


Bivouac durant la descente

Descente de la versant Diamir

2ème avalanche au-dessus sa tente (x)

Tags:

Derniers articles

Commentaires

Pour introduire un commentaire, vous devez vous identifier sur Barrabes.com. Cliquez ici pour vous identifier.
Il n´y a pas de commentaires sur cet article.

L'Avis des Clients
Inscrivez-vous à la Barrabes Newsletter
Recevez en avant-première les nouveautés de barrabes.fr
Suivez-nous
Tenez-vous avec des nouvelles sur Barrabes.fr des réseaux sociaux.
N'hésitez pas à nous contacter
contactez-nous
ou appelez le
01 70 61 58 50
(Horaire: du lundi au jeudi de 8h30 à 14h00 et de 15h00 à 18h00 et vendredi de 8h30 à 14h30)
France  |  España  |  Deutschland  |  United Kingdom  |  Sverige  |  International