Politique d'utilisation des Cookies
Nous utilisons des cookies propriétaires et tiers pour vous offrir un meilleur service et une navigation plus agréable. Si vous continuez à naviguer sur notre site, nous comprenons que vous acceptez notre Politique d'utilisation des Cookies
BLOG DE MONTAGNE | INFOS | 16 Mars 2012

Fin des recherches de Göschl, Hählen et Hussain sans résultat positif ; les alpinistes du Gasherbrum I rentrent à la maison

Hier, deux hélicoptères de l'armée pakistanaise ont pu voler avec une grande visibilité. Ils ont examiné le plateau et la route normale. Ils n'ont pas trouvé de traces. Le frère de Gerfried Göschl a demandé de mettre fin aux recherches, et ceux qui restent au camp de base se préparent pour abandonner le lieu où ils ont passé une bonne partie de l'hiver.
D'après Artur Hajzer, le leader de l'expédition polonaise ayant atteint le sommet du GI vendredi dernier, deux hélicoptères de l'armée pakistanaise ont survolé hier le plateau où les disparus étaient sensés se trouver, entre 7000 et 7400 mètres. Ils n'ont pas trouvé la moindre trace des trois alpinistes. La météo était clémente et la visibilité optimale. Ils ont aussi survolé la route normale de la face Nord avec un résultat également négatif.

L'équipe du camp de base, en accord avec le frère de Gerfried Göschl, a décidé de mettre fin aux recherches et de rentrer à la maison après plusieurs mois de conditions très dures. “Après une petite cérémonie en l'honneur de la mémoire de Gerfried Göschl, Cedric Hählen et Nissar Hussain , nous (les membres de l'équipe polonaise, Alex Txikon et Darek Zaluski) commençons le démontage du camp de base.

C'est difficile d'accepter que d'aussi grands amis et alpinistes sont partis...on partage notre douleur avec tous leurs amis et on envoie nos condoléances aux familles.

Artur Hajzer


Les conquérants du premier sommet hivernal du Gasherbrum I, Adam Bielecki et Janusz Golab, et Tamara Stys, membre de l'équipe de Gerfried, ont déjà abandonné le camp de base, apparemment en hélicoptère (les communications ont cessé lorsqu'on était en train de le confirmer), en raison des gelures. Même si elles ne sont pas très graves, elles peuvent évoluer négativement si les sujets restent en altitude.


Le Gasherbrum I


Alex Txikon et Gerfried Göschl

Nisar Hussain

Cedric Hählen

Tags:

Derniers articles

Commentaires

Pour introduire un commentaire, vous devez vous identifier sur Barrabes.com. Cliquez ici pour vous identifier.
Il n´y a pas de commentaires sur cet article.

L'Avis des Clients
Inscrivez-vous à la Barrabes Newsletter
Recevez en avant-première les nouveautés de barrabes.fr
Suivez-nous
Tenez-vous avec des nouvelles sur Barrabes.fr des réseaux sociaux.
N'hésitez pas à nous contacter
contactez-nous
ou appelez le
01 70 61 58 50
(Horaire: du lundi au jeudi de 8h30 à 14h00 et de 15h00 à 18h00 et vendredi de 8h30 à 14h30)
France  |  España  |  Deutschland  |  United Kingdom  |  Sverige  |  International