Politique d'utilisation des Cookies
Nous utilisons des cookies propriétaires et tiers pour vous offrir un meilleur service et une navigation plus agréable. Si vous continuez à naviguer sur notre site, nous comprenons que vous acceptez notre Politique d'utilisation des Cookies
BLOG DE MONTAGNE | INFOS | 15 Février 2012

L'hiver met fin à l'expédition de Moro et Urubko au Nanga Parbat

Cette fois, la nature remporte la partie. Les chutes de neige, sans arrêt depuis déjà deux semaines, rendent l'ascension très dangereuse. Le risque d'avalanches étant trop élevé, ils ont décidé de démonter le camp de base et de rentrer à la maison.
Depuis le 27 janvier, les chutes de neige n'ont pas cessé. Simone Moro et Denis Urubko attendent une fenêtre météo depuis deux semaines, mais il semblerait que cette saison n'est pas la plus adéquate pour l'alpinisme dans le Karakoroum. Karl Gabl, le météorologue de tant d'expéditions dans l'Himalaya, prévoit que les chutes de neige vont continuer pendant encore deux semaines. Afin de ne pas rester bloqués dans la montagne, ils ont pris la décision de mette fin à cette tentative. Ils vont devoir attendre encore quelques jours pour pouvoir profiter d'une fenêtre météo. Jeudi et vendredi la neige devrait offrir une trêve aux alpinistes.

Ils sont partis vers le Karakoroum le 26 décembre, et le 3 janvier ils arrivaient au camp de base du Nanga Parbat, à 4200 mètres. Le premier mois s'est plutôt bien passé, ils ont réussi à gravir 2400 mètres et à installer le Camp 3 à 6.600 mètres. Mais lorsque tout était prêt pour tenter l'ascension au sommet, la neige a fait son apparition. Les chutes de neige ont été spécialement importantes, et le risque d'avalanches est actuellement trop élevé. La montagne a remporté cette partie.

La préparation, l’entraînement, la logistique et la technologie sont essentiels pour soutenir un projet comme cette tentative hivernale au Nanga Parbat. Tout cela fait la différence, comme nous l'avons vu l'an dernier avec le succès de notre expédition à Gasherbrum II. Toutefois, à la fin, le rapport est de un pour un entre l'homme et la montagne, si la nature ne fournit pas les conditions nécessaires pour atteindre l'objectif, cela ne peut pas être considéré comme un échec mais comme des leçons apprises pour les projets futurs.

La météo les a obligé à rester deux semaines enfermés dans la tente, en attendant une fenêtre météo qui n'est finalement pas arrivée. Des quatre expéditions présentes au Pakistan cet hiver, seule celle qui tente l'ascension au Gasherbrum I reste sur place.


Depuis le 27 janvier, les chutes de neige n'ont pas cessé

Tags:

Derniers articles

Commentaires

Pour introduire un commentaire, vous devez vous identifier sur Barrabes.com. Cliquez ici pour vous identifier.
Il n´y a pas de commentaires sur cet article.

L'Avis des Clients
Inscrivez-vous à la Barrabes Newsletter
Recevez en avant-première les nouveautés de barrabes.fr
Suivez-nous
Tenez-vous avec des nouvelles sur Barrabes.fr des réseaux sociaux.
N'hésitez pas à nous contacter
contactez-nous
ou appelez le
01 70 61 58 50
(Horaire: du lundi au jeudi de 8h30 à 14h00 et de 15h00 à 18h00 et vendredi de 8h30 à 14h30)
France  |  España  |  Deutschland  |  United Kingdom  |  Sverige  |  International