Politique d'utilisation des Cookies
Nous utilisons des cookies propriétaires et tiers pour vous offrir un meilleur service et une navigation plus agréable. Si vous continuez à naviguer sur notre site, nous comprenons que vous acceptez notre Politique d'utilisation des Cookies
BLOG DE MONTAGNE | INFOS | 10 Janvier 2012

Hans Kammerlander, premier alpiniste à gravir les “deuxièmes 7 sommets”

Le grand alpiniste italien, qui a renoncé à terminer la course aux 14 huit-milles sans oxygène alors qu'il ne lui restait que le Manaslu, est devenu la première personne à gravir les deuxièmes sommets les plus élevés de chaque continent. Le projet, qui a commencé au sommet du K2 avec Lafaille et a fini au Tyree, n'est pas sans une bonne dose d'ironie et de critique.
Hans Kammerlander a partagé quelques-unes de ses ascensions avec Messner ou Jean Christophe Lafaille. Il a gravi 13 des 14 huit-milles sans oxygène. Dans les Alpes et dans les Dolomites, il n’y a pas de face nord qui lui résiste. Il est aussi la première personne à avoir descendu à ski du toit du monde, entre autres.

Lorsqu'il ne lui restait que le Manaslu pour entrer dans le club sélecte des alpinistes ayant gravi les 14 huit-milles sans oxygène, Hans a annoncé sa retraite de la course. Pourquoi ? En 1991, il a perdu ses compagnons Karl Grossrubatscher et Friedl Mutschlechner lors d'une tentative au Manaslu, et Hans n'avait pas envie de revenir là-haut. Pour un alpiniste, la beauté des ascensions et les sensations vécues dans la montagne sont des éléments plus importants que l'accumulation d'ascensions ou le succès médiatique.

Après cette décision, Hans a continué à profiter de la montagne partout dans le monde. En 2009, pendant un voyage en Amérique du Sud pour monter au Ojos del Salado, il a eu l'idée de devenir le premier à réaliser l'ascension des deuxièmes sommets les plus élevés de chaque continent. Probablement l'idée est née d'un moyen ironique d'alerter sur cet alpinisme de collectionneur qui a tant prospéré ces dernières années. Le projet n'est cependant pas un projet évident puisque, parmi les deuxièmes sommets on trouve le K2 ou le Mont Logan.

En 2001, il a réalisé l'ascension au K2 en compagnie de Jean Christophe Lafaille. Los Ojos del Salado (6.893m) en 2009, avec Toni Mutschlechner. La face Est du Mont Kenya (5.199m) aussi en 2009 avec Konrad Auer comme compagnon de cordée. En 2010, le Dykh-Tau (5.205m) en Russie avec Florian Kern et le Logan (5.959m) en Alaska. L'année dernière, Hans a gravi le Puncak Trikora (4.730m) en Indonésie. Et la semaine dernière, le 3 janvier, il a bouclé son projet avec l'ascension du mont Tyree (4.852m.) en Antarctique. Ce dernier sommet ne compte que 8 ascensions au total, dont la dernière a été réalisée il y a 15 ans.

Lorsqu’en en pleine époque de collectionneurs de huit-milles on lui a demandé pourquoi il renonçait au Manaslu, il a répondu “ des fois on oublie qu'il y a beaucoup de belles montagnes à grimper par tout dans le monde”. Définitivement, un bon exemple d'alpinisme au-delà des listes.


Définitivement, un bon exemple d'alpinisme au-delà des listes.

Tags:

Derniers articles

Commentaires

Pour introduire un commentaire, vous devez vous identifier sur Barrabes.com. Cliquez ici pour vous identifier.
Il n´y a pas de commentaires sur cet article.

L'Avis des Clients
Inscrivez-vous à la Barrabes Newsletter
Recevez en avant-première les nouveautés de barrabes.fr
Suivez-nous
Tenez-vous avec des nouvelles sur Barrabes.fr des réseaux sociaux.
N'hésitez pas à nous contacter
contactez-nous
ou appelez le
01 70 61 58 50
(Horaire: du lundi au jeudi de 8h30 à 14h00 et de 15h00 à 18h00 et vendredi de 8h30 à 14h30)
France  |  España  |  Deutschland  |  United Kingdom  |  Sverige  |  International