Politique d'utilisation des Cookies
Nous utilisons des cookies propriétaires et tiers pour vous offrir un meilleur service et une navigation plus agréable. Si vous continuez à naviguer sur notre site, nous comprenons que vous acceptez notre Politique d'utilisation des Cookies
BLOG DE MONTAGNE | INFOS | 09 Novembre 2011

La fissure plus difficile au monde, grimpée en « red point » et cotée 8c.

« Century Crack » est considérée la fissure plus dure au monde. Les britanniques Tom Randall et Pete Whittake l'avaient enchaînée au début de leur périple américain en « pink point », avec les friends déjà placés. Cette fois ils l'ont grimpée en plaçant les protections eux-mêmes.
Tom Randall et Pete Whittake sont allés aux États-Unis assoiffés de fissures. Depuis deux ans, ils s’étaient entraînés pour réussir la voie sur fissure considéré comme la plus difficile au monde, « Century Crack » un off-width monstrueux sur un toit horizontal de 40 mètres. Ils ont passé deux jours pour l’enchaîner une première fois en « pink point » et sont parti découvrir plein d'autres fissures et projets sur le sol américain. Cependant, dans le monde de la grimpe de fissures, le « pink point » est considéré comme un style mineur, puisqu'on a pas à porter le poids des protections sur le harnais.

Tom et Pete ont terminé leur agenda des projets américains plus tôt que prévu. Ils sont donc revenus pour tenter l'ascension de « Century Crack » en « red point », en portant le poids des protections et en les plaçant au fur et à mesure qu'ils progressaient sur le toit. Et ils l'ont réussi. Ils ont mis 8 friends au lieu de 12, en réduisant au minimum possible le poids à porter. Par rapport à la difficulté, les britanniques considèrent que le fait d'emporter du poids supplémentaire fait que la grimpe est plus puissante, mais pas plus difficile.

Lors de leur première ascension, ils n'ont pas voulu donner un avis définitif sur le niveau de la voie. Après avoir passé deux semaines en grimpant les fissures à Zion et Indian creek, ils proposent une difficulté de 8c, tant en red qu'en pink point.

La fissure en question se trouve dans le désert de l'Utah. En 2001, le grimpeur local Steve Bartlett avait repéré la fissure lorsqu'il allait grimper vers une des tours de la zone. Il l'a grimpée en artificiel et baptisée Chocolate Starfish. Quelques années plus tard, Steve Haston a commencé à travailler l’enchaînement en libre, sans succès. La publication d'un article sur cette énorme fissure a réveillé l’intérêt des deux britanniques qui se sont entraînés pendant deux années afin de réussir le premier enchaînement en libre. Mission accomplie.


Pete Whittaker en action


Tom Randall au milieu de "Century crack"

Tags:

Derniers articles

Commentaires

Pour introduire un commentaire, vous devez vous identifier sur Barrabes.com. Cliquez ici pour vous identifier.
Il n´y a pas de commentaires sur cet article.

L'Avis des Clients
Inscrivez-vous à la Barrabes Newsletter
Recevez en avant-première les nouveautés de barrabes.fr
Suivez-nous
Tenez-vous avec des nouvelles sur Barrabes.fr des réseaux sociaux.
N'hésitez pas à nous contacter
contactez-nous
ou appelez le
01 70 61 58 50
(Horaire: du lundi au jeudi de 8h30 à 14h00 et de 15h00 à 18h00 et vendredi de 8h30 à 14h30)
France  |  España  |  Deutschland  |  United Kingdom  |  Sverige  |  International