Politique d'utilisation des Cookies
Nous utilisons des cookies propriétaires et tiers pour vous offrir un meilleur service et une navigation plus agréable. Si vous continuez à naviguer sur notre site, nous comprenons que vous acceptez notre Politique d'utilisation des Cookies
BLOG DE MONTAGNE | INFOS | 03 Novembre 2011

Le réchauffement climatique rend les massifs rocheux très instables.

Un nouvel éboulement sur la face Ouest des Drus a eu lieu il y a quelques jours. On estime que 60.000m3 se sont décrochés de la face, touchant l’itinéraire de quelques voies d'escalade. Il y a seulement quelques semaines deux autres éboulements s’étaient produits. La hausse des températures semble être à l'origine de cette instabilité.
De la même manière que le ciment dans un bâtiment, l'eau pénètre entre les énormes blocs alpins par les fissures. Normalement, les températures restent en dessous de 0º tout au long de l'année, gelant l'eau. Cette eau devenu glace est c'est qu'on appelle le pergisol, une glace qui, à mode de ciment, joue un rôle crucial dans nos montagnes, évitant la décomposition de grosses quantités de rocher. Ce phénomène se produit pendant les périodes moins froides de l'année, de plus en plus longues, et la tendance générale fait apparemment penser à une augmentation des éboulements.

“Dans l'actuel contexte de réchauffement climatique on peut s'attendre à une augmentation de la fréquence et de l'intensité des effondrements dans le futur à cause de la variation progressive des régimes thermiques des parois rocheuses de haute altitude, avec l'augmentation conséquente du risque pour la population et les infrastructures présentes dans ces zones.”

Les éboulements rocheux ne sont pas exclusifs des Drus, d'autres massifs se sont vus affectés les dernières années dans des milieux préglaciers (Brenva, 1997; Grandes Jorasses, 2002; Cervin, 2003; Punta Thurwieser, 2004) Le milieu préglacier est un milieu spécialement délicat en raison de la petite marge de quelques degrés seulement qui assure la stabilité rocheuse d'un massif en haute montagne. La lente mais constante hausse des températures au niveau global peut rendre instables, et même dangereuses certaines zones de montagne qui ne l'étaient pas auparavant. Pour plus de connaissances sur ce sujet, le projet PERMAdataROC de la Fondazione Montagna Sicura développe des recherches scientifiques qui peuvent s’avérer très utiles dans les prochaines années.


Un nouvel éboulement sur la face Ouest des Drus a eu lieu il y a quelques jours

Tags:

Derniers articles

Commentaires

Pour introduire un commentaire, vous devez vous identifier sur Barrabes.com. Cliquez ici pour vous identifier.
Il n´y a pas de commentaires sur cet article.

L'Avis des Clients
Inscrivez-vous à la Barrabes Newsletter
Recevez en avant-première les nouveautés de barrabes.fr
Suivez-nous
Tenez-vous avec des nouvelles sur Barrabes.fr des réseaux sociaux.
N'hésitez pas à nous contacter
contactez-nous
ou appelez le
01 70 61 58 50
(Horaire: du lundi au jeudi de 8h30 à 14h00 et de 15h00 à 18h00 et vendredi de 8h30 à 14h30)
France  |  España  |  Deutschland  |  United Kingdom  |  Sverige  |  International