Politique d'utilisation des Cookies
Nous utilisons des cookies propriétaires et tiers pour vous offrir un meilleur service et une navigation plus agréable. Si vous continuez à naviguer sur notre site, nous comprenons que vous acceptez notre Politique d'utilisation des Cookies
BLOG DE MONTAGNE | DOSSIERS TECHNIQUES | 15 Janvier 2015

Rocker, Camber: Quelques Explications Pour Vous Orienter

Ces dernières années, les skis ont connu une grande révolution: les Rockers et les Cambrures se combinent pour s'adapter aux exigences des skieurs.

termes techniques skis

Ces dernières années, les fabricants de skis ont développé de nouvelles technologies de manière à rendre les skis plus polyvalents. Le problème est de savoir à quoi correspondent ces concepts de la cambrure et du rocker pour comprendre la spécificité des programmes de chaque ski du marché. Il faut savoir que ces deux concepts sont présents dans presque toutes les gammes de ski actuelles et que leur combinaison ou la présence de l'un ou de l'autre, va influencer le comportement de vos skis selon les conditions et la modalité que vous voulez pratiquer.

LA CAMBRURE – LE SKI MODERNE S'INVENTA EN 1850 EN NORVÈGE
Aux alentours de 1850, des artisans norvégiens du télémark ont inventé le ski cambré en incorporant une arche située en son centre et sous la fixation, de manière à distribuer uniformément le poids du skieur sur toute la longueur du ski. Avant cela, les planches antérieures devaient être épaisses pour ne pas se plier et s'affaisser dans la neige sous le poids du skieur. Ce nouveau concept à permis de construire un ski plus mince et plus léger ce qui a amélioré sa manoeuvrabilité et sa skiabilité. De même, les lignes de cotes ont été légèrement modifiées en élargissant la spatule et la queue de façon à rendre plus simple les virages.

Plus tard, les skis paraboliques ont fait leur apparition. La particularité de ceux-ci est qu'ils étaient plus petits que des skis droits et qu'ils avaient des lignes de cotes encore plus marquées que ces derniers. Le principe fondamental de ces skis dits “carving” vient de la différence de largeur entre la spatule et la queue (plus large) avec la largeur du patin (plus fin), ce qui pousse le ski à se déformer sous le poids du skieur en adaptant une forme d'arc jusqu'à ce que tous le côté touche la neige.

lexique concepts skis

TYPES DE CAMBRURE

  • 1. La cambrure plate
    Celle-ci aura un meilleur comportement en poudreuse, mais sacrifiera de sa capacité d'accroche sur neige dure puisque la surface de contact avec la neige est minime. Le ski pivote très facilement autour du patin pour une plus grande maniabilité, mais cela demande tout de même un temps d'adaptation.
  • 2. La cambrure classique
    Elle nous vient des skis droits. Cette courbe naturelle est annulée lorsqu'un skieur est debout sur ses skis. En effet, ceux-ci sont parfaitement plats et la pression est parfaitement répartie sur toute la longueur du ski. En virage, cette cambrure est même inversée lorsque le ski est incliné sur la carre. Ce type de cambre est idéal pour des skis de piste et pour une excellente tenue sur neige dure.

CAMBRURE classique.

Les skis paraboliques, tout comme les skis droits, avaient cette cambrure classique qui peut s'apprécier lorsqu'un ski est posé sur une surface de façon à observer deux zones de contact: l'une au niveau du talon et l'autre à la base de la spatule. Au niveau du patin, il est séparé d'un espace dont l'importance définit la cambrure du ski. Cette forme a permis au ski d'augmenter son accroche sur neige dure et damée tout en offrant au skieur une plus grande facilité pour initier et conduire ses virages.

Ces skis étaient excellents sur piste damée mais manqués de flottabilités en neiges poudreuses.

NAISSANCE DE LA CAMBRURE INVERSÉE OU “ROCKER”
En 2002, la fin du carving se faisait sentir. Les skis très curvilignes de ces années-là, qui étaient courts et étaient conçus pour aller sur la carre, avaient tendance à s'enfoncer dans la neige profonde. Une première solution ne se fait pas attendre en retravaillant la longueur et la largeur du patin, mais cela ralentit terriblement le changement de carres. La solution reste provisionnelle.

Un jour, Shane McConkey décida d'essayer des skis nautiques dans une grande face enneigée et cette folie donna naissance au premier ski intégrant un Rocker.

Le Rocker (de “rockerchair”, chaise à bascule, en anglais) fait son apparition quand les fabricants ont commencé à s'inspirer du design de ces skis nautiques pour fabriquer des skis alpins qui “flottent” dans la poudreuse.

Vous l'avez bien compris, au départ, le terme “Rocker” était l'équivalent de ce que nous connaissons maintenant comme Reverse Camber ou Full Rocker.

Full Rocker ou Cambrure Inversée.



Il est donc claire que la cambrure ne fait pas tout et rend les skis assez exclusifs. C'est pourquoi les fabricants ont décidé de combiner les différents types de cambrure avec les différents types de Rocker.

CARACTÉRISTIQUES DU ROCKER
Concrètement, c'est l'allongement et l'élévation, plus ou moins important, de la spatule et /ou du talon (selon si le ski présente un simple ou un double Rocker). Pour être plus clair, si l'on observe un ski à plat, l'avant se relève plus tôt que sur un ski normal.

D'ailleurs, l'immense majorité des skis d'aujourd'hui sont fabriqués de cette manière et si celui-ci s'élève plus ou moins près du centre du ski ou plus ou moins rapidement, on dira que le ski a plus ou moins de Rocker.

Il y a plusieurs types de Rocker, mais les avantages principaux sont les suivants:

  • flotter plus facilement en poudreuse,
  • faciliter la skiabilité en terrain bosselé,
  • faciliter l'entrée en courbe en diminuant l'accroche.


COMBINAISONS ET APPLICATIONS SUR LE TERRAIN
Ces dernières années, tous les fabricants ont commencé à étudier cette nouvelle forme de ski pour inventer de nouvelles gammes plus spécifiques à chaque type de skieur en combinant le rocker et la cambrure selon les niveaux et les besoins.

L'objectif des fabricants a été de jouer sur les proportions du Rocker et de la Cambrure pour créer des skis de plus en plus polyvalents. C'est ce que nous allons voir dans les schémas suivants:

LES SKIS DE PISTE ÉVOLUTIFS: UN LÉGER ROCKER AVANT + UNE CAMBRURE CLASSIQUE
Pour ce type de ski, mis à part leur construction plus flexible, le Rocker en spatule permet au ski de pivoter plus facilement en limitant l'accroche, ce qui aide au déclenchement des virages. D'autre part, ces skis ont tendance à pardonner les erreurs. Les débutants pourront donc évoluer plus rapidement avec ce genre de ski de piste.

LES SKIS ALL MOUNTAIN : 30% ROCKER + 70 % CAMBRE CLASSIQUE
De manière générale, le rocker en spatule associé à une cambrure classique offre un excellent compromis entre portance et accroche. Plus la hauteur du rocker est faible, meilleur sera le contact de la carre lors de la prise d'angle, et, par conséquent, l'accroche. Ces skis sont aussi performants sur neige dure qu'en poudreuse et cette technologie s'applique autant sur des skis de randonnée polyvalents que sur des skis All-Mountain.

Dessin explicatif du concept 30% ROCKER + 70% CAMBER



LES SKIS FREERIDE POLYVALENTS: 50 % ROCKER + 50 % CAMBRE CLASSIQUE
Un ski polyvalent mais principalement conçu pour flotter dans la poudreuse aura 50% de rocker et 50% de cambrure. Le Rocker avant permet une excellente flottabilité alors que le Rocker arrière (qui peut être plus ou moins important) est là pour augmenter le pivot du ski en neige fraîche et, par conséquent, son contrôle.

D'un autre côté, on conserve un certain contrôle sur neige dure grâce à la légère cambrure classique. Selon l'inclinaison du ski, l'accroche de la carre sera plus ou moins importante. Cette combinaison donne beaucoup de jeux à toute la catégorie de ski Freeride.

Dessin explicatif du 50% ROCKER + 50% CAMBER



LE FULL ROCKER
Pour l'expliquer simplement, c'est l'inverse de la cambrure classique. Cette forme de banane permet au ski de déjauger et de pivoter facilement en hors-piste, mais peut être totalement inskiable sur neige dure ou damée. C'est un profil presque totalement dédié au ski Fat de Freeride.

CONCLUSION – UN SKI POUR CHAQUE MODALITÉ
À travers cet article, nous avons essayé de décrire les principales combinaisons que l'on retrouve régulièrement dans les gammes des fabricants. Chaque Rocker ou chaque cambrure à son objectif et influencera le comportement du ski suivant les terrains et les types de neige.

Il est toutefois important de savoir que ces deux critères ne définissent pas à eux seuls, le caractère d'un ski. Bien d'autres facteurs rentrent en jeu et les conseils d'un professionnel sont souvent nécessaires!

CONSULTER NOTRE OFFRE DE SKI DANS LE MAGASIN BARRABES

SKI DE RANDONNÉE


SKI ALPIN ET FREESTYLE


SKI FREERIDE

Derniers articles

Commentaires

Pour introduire un commentaire, vous devez vous identifier sur Barrabes.com. Cliquez ici pour vous identifier.
1 commentaire - Laissez votre commentaire

1. kangri - 04 Mar 2015, 17:36
Il serait bon de relire votre article plein de fautes d'orthographe (accord, fautes d'usage, y compris sur des termes techniques comme carres (qui s'écrit avec deux r).

Informer sur un commentaire offensif
L'Avis des Clients
Inscrivez-vous à la Barrabes Newsletter
Recevez en avant-première les nouveautés de barrabes.fr
Suivez-nous
Tenez-vous avec des nouvelles sur Barrabes.fr des réseaux sociaux.
N'hésitez pas à nous contacter
contactez-nous
ou appelez le
01 70 61 58 50
(Horaire: du lundi au jeudi de 8h30 à 14h00 et de 15h00 à 18h00 et vendredi de 8h30 à 14h30)
France  |  España  |  Deutschland  |  United Kingdom  |  Sverige  |  International