Politique d'utilisation des Cookies
Nous utilisons des cookies propriétaires et tiers pour vous offrir un meilleur service et une navigation plus agréable. Si vous continuez à naviguer sur notre site, nous comprenons que vous acceptez notre Politique d'utilisation des Cookies
BLOG DE MONTAGNE | CONSEILS | 13 Juillet 2017

Comment bien choisir vos vêtements de trail running et de courses de montagne

On pourrait penser –surtout ceux qui s’intéressent pour la première fois aux courses de montagne, sans bien la connaître, et qui ont fait uniquement du running- que les vêtements pour le trail running ne sont guère différents de ceux utilisés pour les courses urbaines.


C’est en partie vrai. En effet, les vêtements de ces deux activités doivent permettre de courir confortablement mais, dans le cas de la montagne, il est évident que les facteurs externes nous obligent à modifier notre habillement, surtout dans le cas des longues épreuves, en prévision des brusques changements météorologiques -froid, chaleur extrême, pluie, grêle, neige, etc., qui peuvent de surcroît se produire loin des refuges ou de toute protection. A la différence du running, en montagne, il n’est pas si facile d’abandonner la course, alors qu’en ville, il suffit d’appeler un taxi, de prendre un bus ou d’avoir recours à la voiture balai ou familiale pour retourner chez soi.

Comment choisir votre sac à dos de trail running?

CONSEILS

Les vêtements de montagne ont pour objectif de maintenir notre équilibre thermique, à savoir à 36’5º. Lorsqu’il fait froid, la température du corps chute rapidement, il est donc important d’être bien vêtu. Cependant, lors d’une activité intense, cette protection contre le froid peut facilement nous faire transpirer. Cela est dangereux puisque cette sueur a tendance à nous refroidir dès que nous baissons le rythme de l’activité ou si le froid ou le vent augmentent soudainement.

Il faut donc toujours garder à l’esprit trois choses:

  • Il ne faut jamais être trop vêtu avant de commencer. Si nous n’avons pas froid alors que nous sommes inactifs, nous aurons certainement trop chauds par la suite. Il existe une vieille règle en montagne : ne pas trop s’habiller au départ, ou bien prévoir un arrêt quelques minutes après le départ pour enlever des couches de vêtements dès que le corps se réchauffe.
  • Tous les vêtements doivent être légers et confortables mais également très respirants. Ils doivent pouvoir sécher très rapidement et évacuer la sueur.
  • Le système doit être très modulaire afin de s’adapter aux différentes situations rencontrées pendant la course.

PARTIE INFÉRIEURE DU CORPS
Un article complet a déjà été consacré aux chaussures :

Quelques notions sur les chaussures de trail running

Même si les conseils sont divisés en deux parties, hiver/été, il est important de souligner que, dans le cas de la montagne, la différence entre l’hiver et l’été est relative. En effet, en haute montagne, il n’est pas rare, même en été, de devoir affronter des baisses de température, la pluie, la grêle et même la neige. Une course de distance Ultra comme celle du Gran Trail de l’Aneto-Posets oblige à traverser des zones de neige et de gel, à presque 3.000 m d'altitude pendant la nuit, avec des températures proches de 0ºC. Et ce n’est pas une exception. Toute sortie en montagne peut soudainement se compliquer, avec un changement brusque du temps. Il faut donc toujours être prêt.

Tous les vêtements utilisés pour la course de montagne existent en version femme et homme.

HIVER/TEMPÉRATURES FROIDES
En hiver, il y a presque unanimité concernant l’utilisant des collants. En effet, les collants sont très confortables, comme une deuxième peau, ils protègent bien les muscles et conservent la chaleur, permettant d’éviter des lésions dues à une chutte, au froid ou à la vibration. De même –comme les collants de compression- ils nous protègent des égratignures. Il y a différentes épaisseurs en fonction du froid.

Lurbel Ergo
Cependant leur longueur fait débat. La plupart des coureurs se sont décantés pour les collants ¾, qui arrivent juste en dessous du genou : ils protègent cette articulation et peuvent être complétés par des chaussettes techniques hautes qui maintiennent les muscles jumeaux et qui, combinées avec les collants, permettent de couvrir toute la jambe, mais avec l’avantage de pouvoir les enlever en cas de chaleur. Toutefois, la plupart des coureurs préfèrent les collants qui couvrent toute la jambe.

Lurbel Ultra Compresive
Les cuissards ne constituent pas la meilleure option pour les climats froids et ils ne sont pratiquement pas utilisés en hiver en montagne (certains mettent un short par-dessus les collants par souci de l’esthétique ou en guise de protection).

Il en est de même pour les cuissards, bien que ces derniers soient utilisés lors des entraînements et dans des situations plus clémentes.

Les pantalons imperméables sont utilisés, en cas de conditions météorologiques extrêmes, par-dessus les collants. Comme pour les vestes, la plupart des coureurs mettent ou enlèvent ce surpantalon en fonction des conditions de course ou d’entraînement.

Il est bien évident que les collants et tous les vêtements pour la course de montagne doivent être techniques et de bonne qualité : coutures plates, matériaux de qualité qui sèchent très rapidement, légers, élastiques et qui protègent, etc.

ETÉ/3 SAISONS
Ici les choses changent et c’est plus une question de goût qu’autre chose.

C’est là que les shorts de course font leur apparition et nombreux sont ceux qui optent pour ce vêtement au lieu des cuissards qui serrent et donnent chauds. En revanche, les ces derniers protègent mieux la jambe puisqu’ils arrivent jusqu’au milieu de la cuisse.

Luis Alberto Herrando. Photo: Barrabes/Adidas Terrex
Les collants d’été sont assez fins et allient maintien, protection confortable et fraîcheur.

Malgré les avantages et les inconvénients de chacun d’entre eux, le dilemme cuissards et short est une question de confort et de préférences.

Salomon Agile
PARTIE SUPÉRIEURE DU CORPS

Hiver/ Températures froides

Même si les vêtements sont différents, la façon de s’habiller pour courir en montagne en hiver ou lorsqu’il fait froid est basé sur le même système de couches.

Ce système présente deux avantages:
  • Il permet de bien gérer l’humidité : la 1ère couche, collée au corps, évacue très rapidement la transpiration vers l’extérieur ou vers la couche de vêtement suivante. Ceci évite ainsi les refroidissements occasionnés par l’humidité.
  • Il nous apporte une grande polyvalence : en fonction des changements climatiques, on peut porter un maillot de corps, un tee-ahirt et un vêtement chaud, en plus d’une couche extérieure imperméable et respirante, ou le maillot avec cette dernière couche…
Ce sont des vêtements athlétiques et ultra légers et bien sûr très techniques. En ce qui concerne la 1ère couche, elle doit être proche du corps en hiver pour apporter plus de chaleur. Certaines personnes n’aiment pas être serrées et préfèrent des maillots de corps plus amples.

Salomon Elevate Seamless
On pourrait penser que les tee-shirts utilisés en hiver sont à manche longue, cependant, la plupart des coureurs préfèrent les manches courtes avec des manchons complets : les manchons peuvent être baissés ou montés pour rester en manche courte ou en manche longue selon la température.

Compressport ArmForce
Le coupe-vent ou le vêtement imperméable a connu une évolution incroyable. Pour la première fois, il y a des vestes imperméables ultralégères qui sont suffisamment imperméables pour être utilisées lors des activités d’aérobic, comme un coupe-vent traditionnel. Il s’agit de la technologie Shake-dry.

The North Face Hyperair GoreTex Jacket
Eté/3 saisons

Ici, une fois de plus, c’est le confort et les goûts de chacun qui priment sur le reste. Il s’agit généralement de maillots extérieurs, avec une maille dans le dos, ultralégers, séchage ultra-rapide, la plupart sont dotés de protection UV, avec très peu de coutures et celles-ci sont planes.

Dynafit Alpine Seamless Tank
Manches courtes, sans manche, près du corps, plus amples...chacun décide ce qui s’adapte le mieux à sa façon de courir et à la sensation de confort qu’il recherche. Comme pour les autres matériaux, il faut bien évidemment éviter les vêtements en coton et avec des coutures, etc.

Il faut toutefois savoir que pour les courses de longue distance, les maillots trop serrés avec des manches ont tendance à causer des frottements. C’est également le cas des maillots pour homme sans manche. Certaines personnes se mettent de la crème pour bébé sur les zones délicates, comme l’extérieur des aisselles, etc.

Derniers articles

Commentaires

Pour introduire un commentaire, vous devez vous identifier sur Barrabes.com. Cliquez ici pour vous identifier.
Il n´y a pas de commentaires sur cet article.

Carte Cadeau
Avec la Carte Cadeau Barrabes, vous ferez toujours plaisir
Inscrivez-vous à la Barrabes Newsletter
Recevez en avant-première les nouveautés de barrabes.fr
Suivez-nous
Tenez-vous avec des nouvelles sur Barrabes.fr des réseaux sociaux.
N'hésitez pas à nous contacter
contactez-nous
ou appelez le
01 70 61 58 50
(Horaire: du lundi au jeudi de 8h30 à 14h00 et de 15h00 à 18h00 et vendredi de 8h30 à 14h30)
France  |  España  |  Deutschland  |  United Kingdom  |  Sverige  |  International